Direction et délégué syndical CGT, toujours le grand amour !

L’entente délibérée pour bloquer tout dialogue social à travers le comité d’entreprise et le CHSCT fonctionne toujours à merveille selon le scénario désormais bien huilé. Un délégué syndical FO prend la parole, le Délégué syndical CGT frappe sur la table pour rendre inaudible la prise de parole. Le Directeur général Adjoint, plein de joie et de bonne humeur, annule alors la réunion.  Pour lui, les questions relatives à la défense des intérêts des salariés peuvent bien attendre … 

Lire la suiteDirection et délégué syndical CGT, toujours le grand amour !

Monsieur le Directeur, Pourquoi vous ne répondez jamais à nos courriers ?

Vous savez probablement qu’il y a des salariés à l’Institut Bergonié (des « pépites » comme vous les appelez). Mais vous semblez avoir oublié depuis un bon moment qu’il y a des représentants du personnel que vous avez fait déménager au sous-sol mais qui, eux, ne vous oublient pas et qui régulièrement vous saisissent par courrier. Et vous, vous faites l’autruche. Quelques références :

  • Lettre du 21 juin 2018 sur de graves perturbations des séances de Comité d’entreprise et CHSCT (qui perdurent d’ailleurs)
  • Lettre du 21 mai 2018 ayant pour objet des inquiétudes sur le projet de réorganisation des Assistantes médicales (inquiétudes confirmées d’ailleurs)
  • Mail du 29 décembre 2017 sur l’agression d’une de nos élues
  • Lettre du 6 novembre 2017 relative à des assistantes médicales en situation de souffrance
  • Mails des 21 et 24 janvier 2019 relatifs à l’agression verbale d’une consultante chargée de l’expertise des Assistantes médicales par un individu salarié de l’Institut contestant son travail
  • Etc.

Lire la suiteMonsieur le Directeur, Pourquoi vous ne répondez jamais à nos courriers ?

Assistantes médicales en souffrance par les chiffres. Alors Monsieur le Directeur, qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

Le droit d’alerte émis par SUD et FO sur les conditions de travail des assistantes médicales, en vertu de l’article L. 4132-2. du Code du travail, a donné lieu à l’élaboration d’un questionnaire à l’attention des assistantes médicales, dépouillé ensuite par le service qualité (donc en toute objectivité). Vous pouvez lire l’intégralité des résultats plus bas.

Les résultats sont édifiants. Les Assistantes Médicales SOUFFRENT Monsieur le Directeur suite à cette réorganisation d’amateur qui a consisté simplement à supprimer des postes (1er objectif) et ensuite «ajuster» les charges de travail au ” doigt mouillé ” de manière totalement irresponsable. Alors même que l’expertise demandée par les élus FO du CHSCT sur ce sujet n’a pas encore rendu ses premières conclusions, l’expression des assistantes médicale à travers ce questionnaire est alarmante.

Lire la suiteAssistantes médicales en souffrance par les chiffres. Alors Monsieur le Directeur, qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

Hospitalisation : cycle or not to cycle ?

Nous avons soulevé un débat sur l’organisation de travail des soignants. Vous vous rappelez que la DRH avait tenté de nous gruger en nous présentant un accord d’entreprise en NAO avant les vacances qui en gros ne parlait plus de cycle dans les organisations de travail en hospitalisation mais de dispositions légales qui permettaient de faire des plannings modifiables dont le délai de prévenance serait inférieur à 7 jours avant une prise de poste. Le cas échéant, si la modification intervient dans un délai compris entre 4 et 7 jours avant la prise de poste, il serait offert gracieusement 1 heure de récupération au salarié ayant subi ce désagrément.

Lire la suiteHospitalisation : cycle or not to cycle ?

Comprendre global, résister local

Entre un salaire horaire minimum d’un travailleur chinois de 3,5 euros (secteur manufacturier, source l’Express, février 2017) et la réorganisation des secrétariats médicaux à l’Institut Bergonié, pas grand-chose à avoir nous diriez-vous. Certes, à première vue, faire le lien relèverait à priori d’un procédé démagogique. Mais pas tant que ça.

Lire la suiteComprendre global, résister local

Assistantes médicales, un dossier urgent

Voici un moment qu’on bataille sur une situation ubuesque où la réorganisation qui a débuté le 3 septembre a mis les assistantes médicales en grandes difficultés physiques et psychiques se traduisant par des arrêts et accidents de travail en nombre.

Nous sommes intervenus à plusieurs reprises sur ce sujet en négociation annuelle obligatoire (NAO) le 14 septembre, en délégués du personnel, le 21 septembre, en CHSCT le 13 septembre. Réponse du DGA, « on n’est pas sur le marché de Brive la Gaillarde !! on n’est pas dans une petite boîte de 300 salariés mais dans une grosse entreprise de 800 salariés et il faut respecter les consignes… »

Lire la suiteAssistantes médicales, un dossier urgent

Mais pourquoi la direction aime tant la CGT ?

Le 30 juin à minuit de chaque année clôture la campagne des chèques syndicaux. En effet, vous avez reçu à l’occasion de la distribution de la feuille de paie d’avril 3 chèques syndicaux que vous avez ensuite remis (ou pas) au syndicat de votre choix lequel à pour obligation de les remettre à la direction avant l’expiration du délai. Pour revenir à la clôture, la direction ne manquait pas de nous rappeler chaque année que, passé ce délai, elle n’accepterait plus le retour des chèques et donc aucune contrepartie financière ne serait donnée au syndicat retardataire conformément aux règles locales. Or si FO et SUD se sont conformés à cette obligation, la CGT a rendu ses chèques largement au-delà du délai courant du mois de juillet et malgré cela la direction lui a réglé l’équivalent de près de 5000,00 € en contrepartie. A notre questionnement au service RH du pourquoi la règle n’a pas été respectée…il nous a été répondu que c’était une décision de direction sans autre forme d’explication.

Lire la suiteMais pourquoi la direction aime tant la CGT ?

Du sang et des larmes, ou les projections mortifères à 5 ans de la direction

C’est à peu près comme cela que l’on pressent l’avenir quand on tente d’interpréter le projet financier de la direction. Elle a en effet pondu un joli PGFP sur 5 ans (plan global de financement pluriannuel validé par l’ARS) présenté au comité d’entreprise en juin dernier et dont nous reproduisons le contenu ci-dessous et une interprétation qui nous est certes propre mais qui traduit semble-t-il une logique désormais inéluctable depuis des années : les salariés vont payer de leur personne.

 

Plan global de financement pluriannuel Institut Bergonié 2018- 2022

Eléments

Réalisé 2017

Projection 2018

Projection 2019

Projection 2020

Projection 2021

Projection 2022

Résultat (bénéfice ou déficit

-4 026 523

-452 462

36 309

221 401

330 225

814 157

Résultat / total produits

-3,53%

-0,40%

0,03%

0,18%

0,27%

0,65%

Marge brute

5 136 679

7 500 413

8 668 734

9 304 308

9 001 553

9 398 337

Taux de marge brute

4,59%

6,84%

7,67%

8,00%

7,50%

7,57%

Vous pouvez constater que la Direction compte dès fin 2018 faire fondre le déficit de 3,5 millions d’€ (de – 4 à  -0,452) et ensuite faire des bénéfices dès 2019 pour arriver généreusement à presque 1 millions de bénéfice en 2022.

Mais comment va-t-elle faire pour y parvenir ?

Lire la suiteDu sang et des larmes, ou les projections mortifères à 5 ans de la direction