Pot du Boss, le bide

Il serait peut-être temps de se poser les bonnes questions suite à la déconfiture progressive de l’audience des salariés à la présentation des vœux du directeur.

En effet, entre quelques cadres, médecins et salariés auxquels se sont ajoutés beaucoup de retraités, l’audience était d’une soixantaine de personnes tout au plus. Une grosse déception bien sûr si on se souvient des lointaines années ou le pot du patron faisait salle de conférence comble.

Outre l’indigence du discours, guère fédérateur (type aguicheur, « vous êtes des pépites »), et la lecture d’une lettre de patient qui encense l’établissement – ils en ont trouvé une sous la pile de tant d’autres plus critiques, alors que l’on sait que sur le terrain il en est tout autre – la défiance des salariés envers la direction est désormais réelle et consommée.

Les réorganisations à la hache, la souffrance au travail vécue, une gouvernance colérique et incohérente, un appauvrissement salarial, toutes ces causes ont détaché les salariés de l’institution.

Mais rassurez-vous, Monsieur le Directeur, les salariés restent dévoués aux patients, même au prix de leur santé !