Résorption de la précarité

(9 avril 2009)

Un des moments importants dans l’histoire
de la négociation collective à l’Institut a été la
signature de l’accord par FO et CFE/CGC sur
la résorption de la précarité qui a apporté ou
confirmé des droits nouveaux pour les salariés.

Inventaire de cet accord :

30 EMPLOIS TITULARISÉS SUR 2 ANS
Beaucoup de salariés en contrat précaire ont
pu bénéficier de cette disposition (ASH, infirmières,
secrétaires médicales).

TUTORAT
Pour les contrats aidés.

CELLULE PLURIDISCIPLINAIRE DE
RECLASSEMENT (RAME)
Qui permet à beaucoup de salariés, inaptes à
leur poste temporairement ou définitivement à
leur poste de travail, de bénéficier d’un reclassement
dans l’institut et ainsi éviter un licenciement
pour inaptitude).

SUBROGATION LONGUE MALADIE
Qui permet l’avance de salaire pour les salariés
en longue maladie sous régime de prévoyance.

ASSISTANTE SOCIALE POUR LES SALARIÉS
Dispositif déjà existant, mais pérennisé par l’accord.

GARANTIE ÉGALITÉ
De rémunération et de droit pour les salariés
groupement d’employeurs avec ceux de l’Institut
Bergonié (aucun recours à des salariés groupement
d’employeur n’a été effectué jusqu’à
aujourd’hui dans l’établissement).